Géolocalisation des crops-circles

De Crop Circles - U-Sphere
Aller à : navigation, rechercher

Chronologie de la diffusion des crops circles

Au début, les formations se concentrent en majorité - 98 % des cas- sur les collines crayeuses du Wiltshire et du Hampshire, régions encore imprégnées des anciens cérémonials de l’âge du Bronze, comme Silbury Hill, la plus haute colline préhistorique artificielle d’Europe, ou les sites mégalithiques d’Avebury et de Stonehenge, sites qui connurent, dans les années 70, une recrudescence d’observations d’ovnis.

Telle une épidémie, les crop-circles se répandent ensuite dans tout le sud-ouest, le pays de Galles, puis le Norfolk et l’Ecosse. Elles gagnent les USA, le Canada, le Mexique, le Brésil, l’Australie, l’Afrique du Sud et le Japon où, en octobre 1990, sont repérés plusieurs cercles dont certains entourés d’un anneau près du site archéologique de Yoshinogari, dans l’île de Kyushu. Elles atteignent -timidement- l’Europe. La Suisse revendique son premier crop-circle à Klein-Gümmenen, dans le canton de Bernes, en 1993; fin janvier 1997, un cercle- de 8,50m de diamètre- d’herbe brûlée et couchée en spirale, flanqué de trois groupes de trois petits cercles apparaît en plein centre de Munich, dans le parc Luitpold. Le phénomène ne se contente pas de s’étendre, il évolue et, au fil des ans, atteint un niveau stupéfiant de complexité. Les cercles sont alignés, éparpillés, disposés en crosse, reliés à d’autres par de belles droites, agrémentés de triangles, d’haltères, de clés, de pinces, de rectangles, enclos à l’intérieur d’une série d’anneaux concentriques.

Cartes de répartition (résultats préliminaires)

Voici une projection des crops-circles que je me suis amusé à faire, (la partie la plus ludique du travail en cours sur la base de données). Elle porte pour l'essentiel sur la période 2000-2007, c'est à dire sur les nouvelles données en cours de saisie. Ces résultats sont très préliminaires, encore assez imprécis et incomplets du fait de leur nouveauté(1).

Années 2000 à 2007. Couverture de l'Europe. L'Italie, la Suisse, l'Allemagne, les Pays bas, l'Autriche, la Pologne sont essentiellement touchés. A quelques exceptions près, la France et l'Espagne sont quasiment épargnées: peut-être un biais lié au processus de collecte ayant nourrit la base ? Et sinon pourquoi ?
Années 2000 à 2007. Couverture de l'Amérique du nord: USA et Canada.
Années 2000 à 2007. Zoom sur l'Angleterre. La répartition des crops-circles suit une elipse dont Londres serait - très approximativement - l'un des foyers. Sur cette carte ont été également reportés (triangles noirs) 1700 sites couvrant la période du néolithique à l'âge de fer, soit 4400 années de la préhistoire britanique (cf. http://intarch.ac.uk/journal/issue11/bristow_index.html).

Commentaires et "pré-analyse"

Dans le cadre de ces résultats partiels :

1. Pays concernés

Les pays concernés par le phénomène sont essentiellement anglophones ou bien appartiennent à l'europe centrale. Aucune autre région du monde n'est affectée hormis le Mexique (1 cas) et l'Australie (2 cas). C'est tout dire des "préférences régionales" et du "background culturel", largement occidental, du phénomène ! Et, contrairement à ce que l'on entend parfois, le phénomène n'est pas réellement "mondialisé".

2. Découpage culturel, obstacles environnementaux

La répartition des crops-circles au sein même des pays apparait assez singulière: les crops-circles semblent suivre les frontières étatiques actuelles. Ce phénomène est sensible notamment pour : l'Italie, la Suisse, la Belgique, l'Allemagne, l'Autriche et la Pologne. De la à considérer que les auteurs humains agissent en terre culturelle connue, ce serait tout à fait logique.

A noter que ce sont peut-être également les frontières naturelles qui font obstacle aux crop-circle makers. Les frontières étatiques et naturelles étant souvent liées.

3. Corrélations géochronologiques

Pour rappel, nous vérifions l'hypothèse que les crops circles "rejouent" l'histoire ancienne de l'humanité. C'est à dire, qu'il existerait une corrélation entre la date (pré-)(proto-)historique d'émergence des symboles dessinés par les crops circles et la datation des sites archéologiques près desquels, en général, ils se produisent. En outre, il existerait aussi un lien entre l'année de production du crop-circle et la période de l'histoire de l'humanité décrite. C'est à dire, pour des crops des années 2000 à 2007 nous couvrons une période allant de l'année -3507 à l'année -353: chaque année réelle qui s'écoule correspond à un avancement de 394,27 années dans la chronologie rejouée par les crops-circles.

Dans le cadre de cette hypothèse, les crops-circles sont vus comme des "marqueurs" spirituels et religieux en rapport avec l'espace et le temps. Les sites près desquels ils se produisent ont en effet un lien étroit avec la reconnaissance par l'homme de sa dimension métaphysique et spirituelle, de sa place dans l'univers et des progrès qu'il effectue dans ce domaine.

De -3507 à -353 : les périodes de l'age de cuivre, de bronze, puis de fer sont couvertes.

Si nous comparons l'aire de répartition géographique des crops circles avec celle des civilisations des époques qui seraient liées (2), voici des corrélations envisageables:

1. 3500-1800 BC : Age de cuivre, Megalithique, Age du bronze. Présence d'une culture pré-celtique. Des sépultures découvertes en Basse-Autriche attestent une occupation humaine dès le IIIe millénaire av. JC. Au I er millénaire s'est développée la « civilisation de Hallstatt» qui se poursuit jusqu'à la naissance de l'age de fer. Les civilisations mégalithiques semblent peu ou pas concernées par le phénomène.
2. 2500-800 BC : Age du bronze et Age du fer en Europe centrale, et les cultures centrées sur les crops circles. Si l'on excepte l'angletterre, la culture des champs d'urnes (urnfield) est celle qui reproduit le mieux la quasi-totalité de l'aire géographique européenne couverte par les crops-circles.
4. Remarques diverses
  • Une des cultures les mieux représentées dans l'espace gégographique couvert par les crops circles est celle des urnes. Les individus de cette culture avaient pour tradition d'enterrer ses morts dans de grandes urnes. Les cultures celtiques (et centralement, Hallstat), corrélairement druidique, tiennent également une place importante.
  • Hormis l'angletterre du sud qui cumule les caractéristiques culturelles, les régions mégalithiques sont "ignorées" (en violet sur la première carte ci-dessus), ainsi que l'espagne.
    • Pourquoi ?
    • Y a t-il des spécificités liées aux bassins culturels retenus ? (un rapport plus fort à l'agriculture, la terre, la religion ?)
5. Retro-vérification

Pour consolider ce résultat, il est aussi intéressant de faire le travail inverse et de se demander si les symboles laissés par les civilisations désignées sont bien présents dans les crops circles.

Et pour commencer, il faudrait pour chaque civilisation relever les éléments et marques symboliques caractéristiques laissées. Voir ci-après.

Civilisations Européennes sus-cités

Civilisation de Hallstatt

Par exemple, qu'en est-il de la civilisation de Hallstatt ? Elle semble occuper une place assez centrale dans notre chronologie.

  • Hallstatt A : de -1200 à -1100, âge du bronze final,
  • Hallstatt B : de -1100 à -800, âge du bronze final,
  • Hallstatt C : de -800 à -700, première période de l'âge du fer,
  • Hallstatt D : de -700 à -500.

En recherchant "Hallstat symbols", sur google, on trouvera par exemple ce site appelé "centre de la Déesse Nemea". Il présente un mouvement qui semble avoir développé une pratique spirituelle autour d'une ancienne déesse celtique (!). Les symboles utilisé par ce site rappellent ceux de la mythologie des crops circles. Et même si ces données ne peuvent servir de point de comparaison, en l'occurence:

Symbols vesica.jpg VESICA PISCIS. Elemental form of the Goddess, gateway, first division of the arch-egg, female genitals.
Symbols triskele.jpg TRISKELE. Mother-Goddess, reincarnation, birth, sun fire, magic 3x3.
Symbols triqueta.jpg TRIQUETA. Three folded Goddess, Maiden-Mother-Crone, the magic of the Three, body-soul-mind.
Symbols penta.jpgPENTAGRAM. The Goddess, the life, the woman, strong protection sign.
Symbols mondzeichen.jpg MOONSIGN. Selene & Inanna, all phases of the moon and their magic.
Symbols mondinyoni.jpg MOON - YONI. My vision of the Moon in all Her phases, yoni of the Goddess.
Symbols maze.jpg MAZE. Labyrinth of the Earth-Mother, meditative exercise for eyes and fingers, walk able sign in the landscape.
Symbols grmutter.jpg GREAT MOTHER. My vision of the Goddess as an Arch-Mother.
Symbols doppelspiral.jpg DOUBLE SPIRAL. Symbol of the eternal cycles of life & death, Hallstatt-Symbol, sign of protection.
Symbols brighids cross.jpg BRIGHIDS CROSS. The eternal turning of the wheel of the year, rotation of the Sun, activity, movement, Brighids protection and blessing.


Culture Unetice (Aunjetitz)

  • A1: -2300 à -1950 : poignards triangulaires, haches plates, flèches en silex
  • A2: -1950 à -1700: poignards avec poignée en métal, hallebardes, épingles à tête ronde perforée, bracelets.




(1) pour réaliser ces cartes je me suis appuyé sur une API de google permettant de géolocaliser automatiquement une adresse. Or, la fonction utilisée se trompe parfois et d'autres fois ne renvoie rien ! A ce stade, n'ayant pas validé les résultats produits, il vaut mieux rester prudent...