Vesica Piscis

De Crop Circles - U-Sphere
Aller à : navigation, rechercher
Ixoye.jpg
Ce symbole, le Vesica Piscis ou "Vessie de Poisson" ou encore "poisson de Jésus" a une histoire inhabituelle. Aujourd'hui utilisé presque exclusivement pour désigner l'appartenance à la religion chrétienne, le symbole, avait autrefois un sens très différent (même pour les premiers chrétiens qui l'ont adopté).

Quelque fois le mot IXOYE (Ichthus) est inscrit à l'intérieur, ce qui en grec signifie poisson. L'emblème est devenu important pour les chrétiens, après Saint Augustin, qui extrait le mot de la prophétie acrostiche de la Sibylle Erythrée, et a appliqué la technique kabbalistique de Notarikon (chaque première lettre d'un mot est prise pour l'initiale ou l'abréviation d'un autre mot) pour révéler en révéler le sens: "Jésus-Christ, fils de Dieu, Sauveur."

IXOYE = Iesous (Jésus) Christos (Christ) Theou (Dieu) Yios (Fils de) Soter (Sauveur)

La graine de vie serait aussi une parabole des 7 jours de la création pendant lesquels dieu a créé la vie (Génèse 2:2-3, Exode 23:12, 31:16-17, Isaiah 56:6-8). Ainsi, au premier jour serait associé la création du poisson "Vesica", au second la création du tripode de la vie, et ainsi de suite, par l'ajout d'une sphère chaque jour suivant jusqu'à la construction de la graine de vie le sixième jour. Le septième jour étant celui du repos, (jour du Sabbat!).

Seed of life evolution.jpg


La coutume des premiers chrétiens consistant à communiquer par le biais d'une partie de dessin tracé dans la poussière nous a été reporté par les anciens pythagoriciens, ceux-là même qui ont découvert les propriétés uniques de la forme et en ont réalisé une partie importante de leurs enseignements.

Vesicacircles.jpg

Au temps du paganisme, ce glyphe est associé à la déesse Vénus, et représentait les organes génitaux féminins. Les représentations anciennes du Christ le dépeignent comme un bébé à l'interieur du "Poisson Vesica" (Dans ce contexte, il est généralement désigné comme une mandorle, qui signifie "amande" en Italien. Qui représentait l'uterus de Marie, et par là, la rencontre entre le ciel et la terre dans le corps de Jésus. En tant que tel, il est une porte entre les mondes, et symbolise le point d'intersection entre le plan de Dieu et le plan matériel.

Vesicacircles2.jpg

Source: http://symboldictionary.net/?p=1127

To the Pythagoreans, the whole of creation was based on number, and by studying the properties of number, they believed one could achieve spiritual liberation. The vesica pisces was the symbol of the first manifestation, the dyad (reflection) that gaves birth to the entire manifest universe. Within the vesica can be found the triangle, the tetrad, the square, the pentacle, and many more polygons, making the vesica a true symbolic womb. Adding a third circle creates a triquetra representing the trinity; continuing the pattern generates an image of the “flower of life” or “fisherman’s net.”

Curiously, the New Testament story of the loaves and fishes secretly reveals the geometric formula for the fish shaped device, as does the story of the miraculous catch: “Simon Peter went up, and drew the net to land full of great fishes, an hundred and fifty and three: and for all there were so many, yet was not the net broken. (John 21:11) ”

This is little remarked upon by Bible scholars and usually ignored by Christian bible interpreters. You can read more about the hidden biblical symbolism of the Vesica Pisces here. spacer

  • According to St. Augustine: “the verses are twenty-seven, which is the cube of three. For three times three are nine, and nine itself, if tripled, so as to rise from the superficial square to the cube, comes to twenty-seven. But if you join the initial letters of the five Greek words which mean, ‘Jesus Christ the Son of God, the Saviour,’ they will make the word, that is, fish, in which word Christ is mystically understood, because he was able to live, that is, to exist, without sin in the abyss of this mortality as in the depth of waters.”